02.35.77.18.90
N°ORIAS 18 002 793

BATEAU

Définition

Il va vous falloir respecter quelques règles minimums de sécurité avant de vous évader avec votre bateau, pour goûter aux plaisirs de la mer. L’assurance d’un bateau de Plaisance n’est pas obligatoire, mais une responsabilité civile est toutefois indispensable pour obtenir une place de port temporaire ou à l’année. C’est impératif aussi d’y souscrire pour votre famille et vos proches. Il est également primordial de naviguer bien assuré, et de s’embarquer avec de bonnes garanties. L’assurance bateau moteur comme l’assurance voilier est essentielle et utile, pour protéger son patrimoine en cas de dommages corporels ou matériels qui pourraient survenir lors de votre séjour en bateau. Celle-ci vous couvrira aussi des dommages causés au tiers : si, par exemple, vous percutiez un autre bateau, une personne en train de nager, un objet flottant…. Vous pourriez aussi blesser vos passagers lors d’une manœuvre malencontreuse ou déclencher un choc violent.

Quels sont les bases et les risques qui peuvent être couverts

  • Responsabilité civile
  • Défense pénale et recours
  • Protection de l’équipage
  • Frais de retirement de votre bateau en cas de perte totale
  • Protection du bateau (dommages, perte totale, vol total ou partiel)
  • Déplacement terrestre
  • Corps de navire
  • Remorque

Comment bien choisir son assurance ?

En France, vous pouvez assurer votre bateau avec votre responsabilité habitation. Il vous faut prévenir votre assureur de la possession de votre bateau.

Toutefois, avant de partir naviguer, vérifiez que dans vos garanties vous êtes bien couvert en cas d’accident de navigation, du vol de votre bateau ou d’un naufrage de celui-ci….

Si vous ne prenez pas d’assurance, vous vous exposez à perdre votre bateau et l’investissement financier qu’il représente, sans oublier le coût des dommages causés au tiers éventuel.

La mer est imprévisible, et personne ne peut anticiper ce qu’il va s’y passer. Voici quelques points pour bien choisir son assurance :
  • L’année du bateau et sa valeur actuelle
  • Le type et son nombre de moteur
  • La nature de l’embarcation
  • Les zones de navigation
  • Le pavillon et son port d’attache
  • Les sinistres déjà subits par le bateau
  • La possession d’une remorque

Comment bien calculer le montant de son assurance ?

  • Votre bateau : si c’est un voilier, un bateau à moteur ou un jet ski, le constructeur, la longueur, la valeur totale à assurer…
  • Votre utilisation : s’il y a ajout d’une remorque, si c’est une future acquisition ou si vous êtes déjà le propriétaire, en mer ou fluvial, côtier ou large…
  • Zone de navigation : si vous êtes limité à l’Europe ou si vous souhaitez naviguer dans toutes les mers du monde.