02.35.77.18.90
N°ORIAS 18 002 793

HABITATIONS

Définition

L’assurance Habitation aussi appelée MRH (Multirisque Habitation) est là pour protéger votre logement en cas de sinistre et peu importe que vous soyez locataire ou propriétaire.
Selon les garanties que vous pourriez choisir, celles-ci vous permettront d’être indemnisé de vos dommages.

Quels sont les bases et les risques qui peuvent être couverts

  • La responsabilité civile : dommages causés par vous, vos enfants, vos animaux …
  • Les dégâts des eaux : fuite, rupture de canalisation, débordement…
  • Les incendies : fumée intense, explosion, foudre…
  • Le vol, le vandalisme
  • Les bris de glace
  • Les catastrophes naturelles, technologiques
  • Les dommages électriques …

Pour l’ajout éventuel des dépendances

Les dépendances sont les bâtiments inhabitables qui peuvent ou non communiquer avec la maison en garantie principale. Elles doivent donc être situées au même lieu d’assurance, à l’exception des caves et des garages.
Les dépendances doivent être d’usage autre que du logement, sous toiture distincte ou non, et ne doivent pas être situées au dessus, ou au dessous, des pièces d’habitation. Si celles-ci font + de 50 m², IL FAUT LES DECLARER.

Comment tarifer les dépendances ?
Lorsque les bâtiments sont inférieurs à 50 m², généralement, ils seront garantis et sans prime supplémentaire.
Et pour ceux qui sont en dessus des 50 m², le calcul va être en fonction de leurs caractéristiques : clos, couverts, partiellement en dur, etc….
Pour les bâtiments dépassant les 500 m², une autorisation préalable est nécessaire.

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que certains abris de piscine peuvent être assimilés à une véranda ou une dépendance, et donc calculés en pièce supplémentaire lorsque ceux-ci font + de 6 M².

Les Options +

Vol à l’extérieur de vos appareils nomades (smartphones, tablettes, etc.) et vos biens portés ou emportés (vélos, bagages, sac à main, etc), bris de vitres, casse à l’intérieur, dommage aux appareils électriques, panne-extension de garantie de 5 ans (prise en charge de la réparation ou le remplacement de vos appareils électroménagers, image et son de moins de 5 ans en panne) et capital sécurité supplémentaire de 10 000 € par pièce dans la limite de 50 000 € en cas d’incendie…

Comment bien choisir son assurance habitation

Sachez qu’en tant que spécialiste dans ce domaine, nous sommes à votre disposition pour vous aider à étudier correctement les garanties nécessaires pour sécuriser votre logement.

Comment calculer le prix de son assurance

Le lieu de résidence est déjà un point important, car selon la région, les risques sont plus ou moins importants pour tout ce qui est infraction, vol, etc…

Pour les caractéristiques du logement, il faut connaître la surface de celui-ci, le nombre de pièces habitables, sa date de construction, ses dépendances s’il y a lieu, etc…

Le niveau de sécurité doit être en relation avec l’habitation. Cela peut varier en fonction du bien dont il est question : porte blindée, vidéo surveillance… Pour un appartement, l’étage est important !

Un RDC est plus exposé au risque de cambriolage ou de vandalisme par exemple.
Il ne faut pas oublier le montant du capital immobilier à assurer.

De manière générale, quelle est la méthode de calcul pour obtenir le nombre de pièces principales ?

Tout d’abord, il s’agit de bien déterminer la chose. Qu’entendons-nous par pièce principale ?
Pour cela, il suffit de se rendre au lexique des conditions générales de votre contrat d’assurances habitation dans lequel vous trouverez toutes les précisions utiles pour le calcul des pièces à prendre en compte pour l’établissement de votre couverture.

En général, (ceci n’est pas votre contrat !) il s’agit de toutes les pièces habitables, vérandas comprises, dont la surface est supérieure à 9 m². Au delà de 40 m², chaque tranche de 40 m² comptera pour une pièce.
Exemple : Une salle à manger d’une superficie de 57 m² compte pour 2 pièces.
Les cuisines, les salles de bain, les entrées, les couloirs, les sanitaires, les buanderies et dressings ne sont généralement pas comptabilisés. Lorsqu’il s’agira d’une pièce avec cuisine ouverte sur un séjour ou un salon, on comptera la totalité de la surface à laquelle on retranchera 9 m².